Avertissement : Cet article est un billet humeur qui m'est venu en tête, mon avis, mon point de vue, pas une leçon de morale.
 
➙ "Quand tu tiens un blog, il faut être régulier"
➙ " Combien d'article dois-je publié par semaine pour avoir plus de visibilité ?"
➙ " J'essaie de publier le plus possible"
➙ " Qu'est-ce que je peux faire pour avoir plus de lecteurs ? "
➙ ... .

Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat ..., des réseaux qui font partis de notre quotidien pour la plus grande majorité d'entre nous. C'est même devenu rare de ne pas aller de toute la journée sur ces sites et applications. Mais pourquoi donc est-ce si rare finalement ? Pourquoi est-il difficile de tout fermer ne serait-ce que pour un jour ? La réponse est toute bête : nous sommes accro !  


Ces derniers temps, j’ai quelques peu délaissé le blog (et certains réseaux sociaux aussi). J’étais bien sur l’ordinateur mais occupé à faire autre chose. Comme vous le savez, j’ai toujours aimé écrire, c’est une passion. Depuis que je suis petite, j’écris. J’ai commencé de nombreux romans, j’ai même des extraits de romans sans avoir le début (ne me demandez pas comment je fais, je n’en ai aucune idée), j’écris des poèmes etc… . 


J'ai réalisé que je n'ai fait qu’une seule Playlist sur ce blog et il y a de ce ça longtemps (ici) et pourtant, j’écoute tout de même pas mal de musiques. J’écoute tout en général sauf du rap français. J’ai plus de mal avec ce dernier et préfère de ce fait le rap américain. Malgré tout, cela ne me gêne pas quand elles passent à la radio. Après tout, savoir que ces chansons existent permet aussi d’acquérir une culture.



Il y a plus de 12 ans maintenant, je découvrais le premier tome des « Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire ». J’étais loin de me douter que cette série deviendrait celle qui bercerait mon enfance. Vous voyez, certaines personnes ont grandi avec Harry Potter et en sont devenu fan, accro, pour ma part, j’ai grandis avec ces orphelins. Ils m’ont accompagné, ils m’ont rendu accro. J’étais incapable de décrocher et je me souviens encore de la tête de mes parents à chaque fois que je leur disais que j’avais terminé le bouquin alors qu’ils venaient à peine de me l’offrir. Je n’arrivais pas à attendre pour la suite, je la voulais, de suite, immédiatement. Mais qu’a donc cette série de si incroyable pour réussir à rendre une petite fille complètement droguée ?